Cet article date de plus de dix ans.

Funérailles solennelles et sous une pluie battante d’Ahmed Ben Bella

L’Algérie a rendu un dernier hommage à Ahmed Ben Bella. Le premier président de l’histoire du pays est décédé mercredi à 95 ans. Il a été inhumé au grand cimetière algérois d’El Alia dans le Carré des Martyrs.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Ahmed Ben Bella a été enterré à Alger tout près de son
ennemi Houari Boumediene... Celui qui l’avait démis de ses fonctions deux ans
après son accession au pouvoir. 

Sous une pluie battante, Ahmed Ben Bella a été accompagné
après la grande prière, à sa dernière demeure par le président Abdelaziz
Bouteflika, la classe politique algérienne et de hauts dirigeants du Maghreb. Des
représentants du corps diplomatique étranger étaient également présents.

Peu d’Algériens se sont déplacés pour assister aux obsèques,
en raison des averses et du vent. Ils ont en revanche pu suivre la cérémonie à
la télévision. L’évènement a monopolisé l’antenne, entrecoupé d’images d’Ahmed
Ben Bella : lorsqu’il est devenu président du conseil national de la
révolution, chef du gouvernement puis premier président de la République
algérienne indépendante, le 15 septembre 1963. Huit jours de deuil ont été décrétés en mémoire de ce héros de l’indépendance.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.