Cet article date de plus de neuf ans.

François Hollande au Mali, pour saluer les troupes et demander aux "Africains de les rejoindre"

Le président de la République fera l'aller-retour dans la journée de samedi, pour dire aux Africains de venir "le plus vite possible nous rejoindre, et leur dire que nous avons besoin d'eux pour cette force internationale".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Eric Gaillard Reuters)

Trois semaines après le début de la guerre au Mali, François Hollande va donc se rendre sur place. En tant que chef des armées.
Peut-être le chef de l'Etat aurait-il aimé plus de discrétion, mais après quelques fuites dans la presse, l'Elysée l'a finalement confirmé : le président de la République sera samedi au Mali. Accompagné de trois ministres : Jean-Yves Le Drian pour la Défense, Laurent Fabius pour les Affaires étrangères, et Pascal Canfin, chargé du Développement. Il rentrera dans la soirée.

Selon le communiqué officiel, *"le président se rendra au Mali pour exprimer le soutien et la reconnaissance aux troupes françaises engagées à la demande des autorités maliennes et de la communauté internationale pour lutter contre les groupes terroristes qui ont envahi le nord du Mali." *

*"Je vais au Mali samedi pour dire à nos soldats tout notre soutien, tous nos encouragements, toute notre fierté" *

En marge d'un déplacement en région parisienne vendredi, François Hollande en a dit lui-même un peu plus sur son déplacement : "Je vais au Mali pour dire à nos soldats tout notre soutien, tous nos encouragements, toute notre fierté. Je vais au Mali pour permettre que les Africains viennent le plus vite possible nous rejoindre, et leur dire que nous avons besoin d'eux pour cette force internationale."

"Je vais au Mali aussi pour qu'il y ait un dialogue politique qui puisse permettre que le Mali, après avoir chassé les terroristes, puisse retrouver la stabilité et l'esprit de concorde ", a ajouté François Hollande. Quelque 4.600 soldats français - dont 3.500 sur le sol malien - sont actuellement engagés dans l'opération Serval. 

La présidence malienne a précisé que François Hollande serait accueilli par le président par intérim, Dioncounda Traoré, à l'aéroport de Sevaré, dans le centre du pays. Puis les deux chefs d'Etat se rendront à Tombouctou avant de rejoindre Bamako pour un déjeuner de travail.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.