Cet article date de plus d'onze ans.

Fidel Castro a prononcé vendredi son premier discours en public depuis son abandon du pouvoir à l'été 2006

Pendant 40 minutes, soit bien moins longtemps que par lepassé, le "comandante", vêtu de sa traditionnelle tenue militaire vert olive, s'est exprimé sur les marches de l'université de La Havane.Là-même où, voici soixante ans, il avait harangué ses camarades étudiants en les incitant à s'engager dans l'action politique.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Fidel Castro signe son retour sur la scène publique à l'université de La Havane le 03/09/10 (AFP Alberto Roque)

Pendant 40 minutes, soit bien moins longtemps que par le
passé, le "comandante", vêtu de sa traditionnelle tenue militaire vert olive, s'est exprimé sur les marches de l'université de La Havane.

Là-même où, voici soixante ans, il avait harangué ses camarades étudiants en les incitant à s'engager dans l'action politique.

Dix mille personnes, surtout des étudiants, s'étaient massés aux abords pour écouter celui qui a dirigé Cuba pendant 49 ans avant de transmettre les rênes du pouvoir à son frère Raul. La foule a ponctué son discours de "Fidel!, Fidel!", et l'a applaudi à plusieurs reprises.

Retransmise par la télévision nationale, cette allocution était le point d'orgue d'un retour de Castro, aujourd'hui âgé de 84 ans, sur le devant de la scène. La réapparition de l'ancien président conduit certains à penser qu'il pourrait assumer un rôle plus grand dans la gestion du pays.

Les Etats-Unis : "un système qui menace la survie de l'humanité"
Les Etats-Unis, a-t-il estimé, ont mis en place un "système qui menace la survie de l'humanité". Comme il l'a fait à plusieurs reprises cet été, Fidel Castro a mis en garde contre une guerre nucléaire inévitable si les Etats-Unis, alliés à Israël, cherchent à faire appliquer des sanctions internationales contre l'Iran en raison de son programme atomique.

"Le problème, aujourd'hui, des quelque sept milliards d'êtres humains, est d'empêcher une telle tragédie de se produire", a ajouté Fidel Castro, qui portait des lunettes et marquaient de courtes pauses pour boire un peu d'eau.

S'il a officiellement transmis la présidence à son frère cadet en février 2008, Fidel Castro est toujours à la tête du Parti communiste et continue de jouer un rôle de premier plan en coulisse. Raul Castro, qui a 79 ans, n'a pas assisté au discours de
son frère aîné.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.