Saint-Sylvestre : prudence avec les pétards

Chaque année, les pétards font des dizaines de blessés lors du 31 décembre, essentiellement chez les adolescents. Les autorités multiplient les opérations de prévention, mais cela ne suffit pas.

FRANCE 3

Des gestes mal maîtrisés, des amateurs en quête de sensation. Tradition oblige, le 31 décembre, la tentation est grande d'illuminer le réveillon. ¨Pétards et feux d'artifice sont vendus en grande surface ou en magasin spécialisé, mais attention, ils sont à manier avec précaution. "Les mèches sont de durées aléatoires, et quand on est surpris et qu'on a peur, il arrive de jeter le briquet et de garder le pétard", explique Thiebaut Kempf, gérant du magasin Fiesta République.

Appeler SOS Main

Dans un collège de Strasbourg (Bas-Rhin), le message est clair : les pétards ne sont pas des jouets. Pour prévenir les accidents, les risques de manipulation sont expliqués aux collégiens, images à l'appui. En cas d'accident, un réflexe est à retenir, celui d'appeler SOS Main, un service avec des chirurgiens, spécialement mobilisés pour l'occasion. "Si vous avez une petite plaie au niveau de la main, en réalité, au fond de la main, il peut avoir une lésion d'un nerf, d'un tendon, d'un vaisseau, d'une articulation. Seuls les chirurgiens de la main sont compétents pour faire le diagnostic et pour le prendre en charge", explique le professeur Philippe Liverneaux de SOS Main.

Le JT
Les autres sujets du JT
Chaque année, les policiers saisissent des pétards importés en France alors qu\'ils ne sont pas autorisés. Ici, le 29 décembre 2010 à Strasbourg.
Chaque année, les policiers saisissent des pétards importés en France alors qu'ils ne sont pas autorisés. Ici, le 29 décembre 2010 à Strasbourg. (PATRICK HERTZOG / AFP)