Cet article date de plus de six ans.

Ferguson : première nuit globalement calme depuis onze jours

La petite ville du Missouri, secouée depuis plus de dix jours par des émeutes, a connu sa première nuit globalement calme malgré quelques heurts et 47 interpellations. Le ministre de la Justice, Eric Holder, est attendu aujourd’hui à Ferguson pour tenter d’apaiser les esprits.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Des manifestants lèvent les mains pour protester contre le meurtre de Michael Brown, mardi soir à Ferguson. © REUTERS / Joshua Lott)

C’est certainement la nuit la plus calme depuis onze jours. Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées pacifiquement dans les rues de Ferguson dans la soirée de mardi pour réclamer justice, près de l’endroit où Michael Brown, un jeune adolescent de 18 ans a été tué le 16 août dernier. Pourtant, la mort mardi d’un homme noir, abattu par la police dans un quartier nord de la ville de Saint-Louis, à quelques kilomètres seulement de Ferguson, avait fait craindre de nouvelles violences.

 

"Ne tirez pas  !" pouvait-on entendre sur l’Avenue West Florissant de Ferguson. Des militants des droits civiques, des dignitaires religieux et même le ministre de la Justice du Missouri, Chris Koster étaient sur place. L’arrivée d’un petit train bleu "de la protestation", diffusant la chanson de Marvin Gaye "What’s going on", a donné une note festive au rassemblement.

 

"Les manifestants étaient un peu moins nombreux et ils sont partis plus tôt que d’habitude" , a indiqué le responsable de la police au média local STL Today , Ron Johnson, précisant qu’aucun cocktail molotov n’avait été jeté.

A LIRE AUSSI ►►► Ferguson : comment les réseaux sociaux ont attiré l'attention du monde

 

La police a annoncé 47 interpellations 

Mais, après minuit (heure locale), certaines personnes ont commencé à lancer des bouteilles remplies d’urine sur les forces de l’ordre. La police a annoncé avoir interpellé 47 personnes et saisi trois armes chargées. Si Ron Johnson a vivement critiqué les actes d'une minorité d'individus "criminels et agitateurs" , il a remercié les leaders religieux et communautaires pour avoir apaisé les tensions. "C’est le véritable esprit de Ferguson ", a-t-il dit.  

 

A la demande de Barack Obama, le ministre de la Justice, Eric Holder, est arrivé à Ferguson ce mercredi. Mardi, il avait fait la promesse que l’enquête "serait complète, équitable et indépendante". "Pour commencer le processus de réconciliation, les actes de violence doivent avant tout cesser dans les rues de Ferguson ", a-t-il déclaré. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.