Volvo rappelle 167 000 voitures dans le monde (pour la deuxième fois en moins d'un mois)

Selon le constructeur suédois, un problème de hayon arrière sur les luxueux SUV XC60 explique ce rappel "préventif".

Le logo de Volvo dans une usine de Los Angeles, le 1er novembre 2018.
Le logo de Volvo dans une usine de Los Angeles, le 1er novembre 2018. (FPA / FULL PICTURE AGENCY)

Le constructeur automobile suédois Volvo Cars, propriété du chinois Geely, a annoncé mercredi 6 février le rappel de 167 000 voitures dans le monde pour un problème de hayon arrière. Le groupe a informé ses clients propriétaires du SUV XC60 d'un "composant défectueux" repéré sur le hayon électrique de fermeture du coffre, ce qui peut entraîner un "risque de blessure".

"Avec le froid, le bras de levage du hayon peut se séparer et faire du bruit ou provoquer un dysfonctionnement", explique le constructeur qui n'a pour le moment recensé aucun accident et explique qu'il s'agit d'une "mesure préventive". Les clients concernés peuvent contacter le concessionnaire Volvo le plus proche pour faire rectifier ce problème gratuitement.

Cette annonce intervient deux semaines après un autre rappel de 219 000 voitures en raison d'une fragilité des conduits de carburant dans le compartiment moteur.

.