VIDEO. Près de 4 000 personnes manifestent contre le G7 en Bavière

Mis à part quelques échauffourées, les manifestations se déroulent pour l'heure dans un certain calme.

APTN

Près de 4 000 manifestants ont défilé samedi 6 juin à Garmisch-Partenkirchen, station de sport d'hiver de Bavière (Allemagne), contre le sommet du G7 qui commence dans la région dimanche. Encadrés par une forte présence policière, les manifestants, des altermondialistes, écologistes, ou anti-capitalistes étaient 3 600 selon la police bavaroise, 5 000 selon les organisateurs.

Par une grosse chaleur, le cortège a défilé dans les rues pittoresques de la localité alpine. Quelques échauffourées ont eu lieu en fin d'après-midi avec jets de fumigènes par les manifestants et utilisation de gaz lacrymogène par les forces de police. Un policier et au moins une manifestante ont été blessés, selon la police.

Mais à part ces accrochages isolés, la manifestation est restée calme, et la police a même salué dans un tweet une "protestation joyeuse". Certains manifestants arboraient les costumes traditionnels bavarois, culotte de peau et chemise à carreau pour les hommes, robe colorée et tablier pour les femmes.

22 000 policiers mobilisés

Les manifestants s'insurgent contre la tenue du sommet du G7, qui réunira à partir de dimanche non loin de là les chefs d'Etat et de gouvernement des Etats-Unis, du Canada, du Japon, d'Allemagne, de France, d'Italie et du Royaume-Uni, au château d'Elmau, à une quinzaine de kilomètres de Garmisch-Partenkirchen.

Les opposants au G7 ont dénoncé le déploiement policier massif autour de l'événement pour étouffer dans l'oeuf les manifestations. Au moins 22 000 agents des forces de l'ordre ont été mobilisés, et une zone interdite de plusieurs kilomètres carrés entourée d'un grillage a été mise en place autour du château d'Elmau qui abritera les discussions.

Des policiers faisant face à des manifestants, le 6 juin 2015, en marge du G7 organisé à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne).
Des policiers faisant face à des manifestants, le 6 juin 2015, en marge du G7 organisé à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne). (MICHAEL KAPPELER / DPA)