Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Un jeune britannique manque de se noyer dans la Tamise en voulant impressionner ses fans sur YouTube

Publié Mis à jour
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Shah Faisal Shinwari a répondu au défi d'un de ses 27 000 abonnés en sautant dans la Tamise depuis le Tower Bridge de Londres. Et il a bien failli se noyer.

"J'ai réalisé que c'était l'idée la plus stupide de tous les temps." Le youtubeur britannique Shah Faisal Shinwari a regretté d'avoir répondu au défi d'un de ses 27 000 fans. "Je l'ai tenté car j'aime faire des trucs dingues", explique-t-il. Vendredi 17 juillet, il a sauté dans la Tamise depuis le célèbre Tower Bridge, à Londres, pendant que deux de ses amis le filmaient. Dans une vidéo publiée le mercredi 22 juillet, il explique pourquoi c'était une très mauvaise idée : le jeune Britannique a bien failli se noyer.

Sur les images, les deux amis de Shah Faisal Shinwari sont d'abord hilares, expliquant aux passants incrédules que leur ami a sauté dans le fleuve. Mais très vite, le jeune homme de 17 ans, emporté par un très fort courant, appelle à l'aide. "Je me suis littéralement noyé, confie-t-il dans la vidéo, depuis ce qui semble être la salle d'attente d'un hôpital. Et puis quelqu'un a crié : 'Attrape ce truc'. Je me suis accroché, et c'est comme ça que j'ai survécu ?"

"Nous sommes heureux que ce jeune homme regrette son acte"

Son sauvetage n'apparaît pas dans la vidéo, mais on aperçoit le jeune homme mal en point sur la berge. "J'ai du mal à respirer", raconte Shah Faisal Shinwari une fois à l'hôpital. Il explique aussi avoir contracté une infection (aujourd'hui guérie), dans le texte qui accompagne sa vidéo.

"Nous sommes heureux que ce jeune homme regrette son acte, mais nous décourageons quiconque de faire ce genre de choses", a déclaré à The Independent (en anglais) un responsable de la Royal National Lifeboat Institution, une institution dédiée au sauvetage en mer, qui a secouru le jeune homme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.