Cet article date de plus d'onze ans.

Vers des élections anticipées aux Pays-Bas

Incapable de s'entendre sur la réduction du déficit public du pays, la coalition gouvernementale a volé en éclat. Des législatives anticipées semblent "évidentes", confesse le Premier ministre Mark Rutte.
Article rédigé par Guillaume Gaven
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Impossible de se mettre d'accord pour économiser 16 milliards d'euros... Le déficit public des Pays-bas a atteint 28 milliards en 2011, soit 4,7% du PIB - loin des 3% autorisés par l'Europe... Des négociations avaient donc commencé, depuis le 5 mars, entre la coalition gouvernementale de centre-droit, minoritaire, et son allié au Parlement, le parti de la liberté, d'extrême-droite.

Aujourd'hui, ces négociations ont échoué. Le Parti de la liberté a annoncé qu'il ne soutiendrait plus le gouvernement. Celui-ci va donc tomber. "Des élections semblent évidentes" , a déclaré le Premier ministre Mark Rutte. Quant au dirigeant d'extrême-droite Geert Wilders, il estime que "le plus tôt sera le mieux".

Le gouvernement doit se réunir lundi, pour discuter formellement des conséquences à tirer de cet échec. Le Premier ministre en débattra également avec le Parlement.

Le gouvernement actuel était entré en fonction en octobre 2010, après - déjà - des élections législatives anticipées...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.