Guerre en Ukraine : le média russe Sputnik fait faillite en France après les sanctions européennes

L'agence de presse russe est bannie de l'UE depuis mars 2022.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le média en ligne Sputnik a fait faillite en France. (AMAURY CORNU / HANS LUCAS / AFP)

L'agence de presse Sputnik News a entamé une procédure de liquidation judiciaire, à la suite du bannissement des médias d'Etat russes décidé par l'Union européenne après le début de la guerre en Ukraine, a annoncé Vladimir Morozov, le dirigeant de l'entité française, vendredi 22 juillet, à l'AFP.

Accusés d'être des instruments de "désinformation" de Moscou, les médias d'Etat russes RT et Sputnik ont été bannis de l'UE après le début de l'offensive russe. Une interdiction de diffusion à la télévision et sur internet est entrée en vigueur le 2 mars. La chaîne d'information RT France continue tout de même d'émettre en français et de publier des articles sur son site, même si ce dernier est bloqué en France.

Vingt-sept salariés licenciés

La liquidation judiciaire a été prononcée le 4 mai et pourra se prolonger jusqu'en 2024, selon son président, qui confirme une information du Monde. Les 27 salariés de l'entreprise en France, dont le salaire avait été pris en charge par le régime de garantie des salaires, ont été licenciés peu après ce jugement.

La société laisse derrière elle environ 500 000 euros de passif, notamment des dettes sociales et fiscales. "Il y a à peu près la moitié de ce montant en Russie", a précisé le liquidateur de l'entreprise, Christophe Basse, mais les tentatives pour les récupérer sont pour l'instant restées vaines.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Union européenne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.