Cet article date de plus de huit ans.

Une juge britannique ordonne la vasectomie d'un handicapé mental

A la demande de l'entourage de l'homme de 36 ans, la justice s'est prononcée sur cette stérilisation "dans son intérêt". Une première judiciaire dans le pays.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La vasectomie est une opération qui rend stérile un homme, en sectionnant (ou en bloquant) les canaux déférents, qui transportent les spermatozoïdes. (SAM EDWARDS / OJO IMAGES RF)

C'est une juge qui a dû donner son avis sur la vasectomie d'un handicapé mental au Royaume-Uni. L'homme de 36 ans, déjà père d'un enfant, est "incapable" d'utiliser une contraception correctement. Or, avoir un autre enfant lui serait "psychologiquement préjudiciable", selon la juge citée par la BBC. Son premier enfant a "eu un impact profond" sur l'homme, sa petite amie et leurs familles. Il ne veut pas d'autre enfant, mais son handicap mental l'empêche de prendre la décision d'une vasectomie. Cette opération, qui rend stérile un homme, consiste à sectionner (ou à bloquer) les canaux déférents, qui transportent les spermatozoïdes.

Les autorités ont pris des mesures drastiques, en empêchant l'homme de voir sa petite amie. Avec un QI de 40 (celui d'un enfant de 6 à 9 ans), il ne sait pas comment faire pour éviter d'avoir un autre enfant. Les deux amoureux ne comprennent apparemment pas que leur premier enfant est une conséquence de leurs rapports sexuels. Ses parents, son médecin généraliste et les services sociaux ont demandé à la justice de prendre un décision.

Une décision exceptionnelle

La vasectomie est "indéniablement dans son propre intérêt" puisqu'elle "lui permettra de reprendre sa relation de longue date [avec sa petite amie] et lui restituera toutes ses aptitudes ainsi que son indépendance", a expliqué la juge. L'avocat de l'homme a affirmé que ce n'était pas "l'histoire d'un homme qui va subir une vasectomie contre son gré"

La justice britannique a précisé que cette décision était exceptionnelle et qu'elle n'avait pas lieu de faire office de précédent pour d'autres jugements du genre. On ignore si la vasectomie qui sera pratiquée sera réversible ou non.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.