Une filière de recrutement djihadiste démantelée en Belgique

La police belge a arrêté quatre personnes et procédé à 22 perquisitions ce vendredi. Ces arrestations concernent des gens qui voulaient aller se battre en Syrie. Ce coup de filet n’a pas de rapport avec celui de Verviers.

(Quatre personnes ont été arrêtées en Belgique lors d'une opération anti-terroriste ce vendredi © Reuters-)

Une vaste opération antiterroriste a eu lieu ce vendredi en Belgique. Quatre personnes ont été arrêtées et la police a perquisitionné 22 lieux à travers le pays, notamment à la frontière néerlandaise. Aucune arme ou explosif n’ont été trouvés. "Cela concerne des gens qui veulent aller se battre en Syrie. L'enquête se concentre sur l'organisation qui recrute ces personnes pour les envoyer en Syrie ", écrit le parquet. Les suspects sont également soupçonnés de participer à une filière de recrutement et de départs de combattants vers la Syrie. Un juge se prononcera sur leur maintien en détention ou non dans l’après-midi.

 

Ces perquisitions sont sans rapport avec celles du 15 janvier au cours desquelles deux suspects ont été tués à Verviers, précise-t-il dans un communiqué du parquet fédéral. La Belgique est durement touchée par le phénomène du djihadisme. 335 Belges sont partis ces dernières années combattre en Syrie.