Cet article date de plus de dix ans.

Une centaine de Juifs ont manifesté samedi à La Canée, en Crète, où la synagogue a été incendiée deux fois en janvier

"C'est la première fois qu'il y a une telle mobilisation de la communauté juive grecque, cette réponse est à la hauteur de la gravité, sans précédent, de l'attaque", a déclaré David Saltiel, président du Conseil central des communautés juives grecques (KIS).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme fouille les débris après l'incendie de la synagogue de La Canée en Crète (Grèce) (AFP/Costas Metaxakis)

"C'est la première fois qu'il y a une telle mobilisation de la communauté juive grecque, cette réponse est à la hauteur de la gravité, sans précédent, de l'attaque", a déclaré David Saltiel, président du Conseil central des communautés juives grecques (KIS).

Quatre personnes, un Américain, deux Britanniques et un Grec ont été arrêtés et inculpés fin janvier pour avoir mis le feu, les 5 et 16 janvier, à la synagogue de La Canée. Ce lieu de culte juif date du Moyen-Age et est l'un des derniers monuments juifs de Crète.

Le feu a causé des dégâts importants au bâtiment abritant la bibliothèque de la synagogue, détruisant 2.500 livres rares, selon les responsables de la fondation.

Les juifs de Grèce, qui ont été exterminés à 80% par les nazis, ne ne sont plus que quelques milliers de personnes. Des actes de vandalisme visent sporadiquement des cimetières et des bâtiments juifs en Grèce.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.