Cet article date de plus de sept ans.

Un troisième genre officiellement reconnu en Allemagne

Les parents allemands pourront à partir de ce vendredi faire inscrire un sexe "indéterminé" sur les actes de naissance de leurs nourrissons. L'Allemagne devient ainsi le premier pays européen à reconnaître l'existence d'un troisième genre, ni masculin, ni féminin, mais intersexuel.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Ni masculin, ni féminin, mais un peu des deux... L'Allemagne vient de franchir un pas important, en reconnaissant légalement le statut des intersexuels.

À partir de ce vendredi 1er novembre, suite à une recommandation de la Cour constitutionnelle, le genre "indéterminé" pourra être inscrit sur les certificats de naissance, indique le journal allemand Süddeutsche Zeitung .

Choix possible

Cela concerne tous les bébés nés avec ce que l'on nomme une ambiguïté sexuelle constitutive, rendant impossible la différenciation des organes génitaux. Cependant, chacun aura la possibilité pendant toute sa vie de revenir sur ce déterminisme sexuel, s'il décide de devenir homme ou femme.

Dans les faits, les opérations sont réalisées quasi-immédiatement après la naissance, une pratique dénoncée par des associations créées ces vingt dernières années, qui estiment que chacun doit avoir le choix de son identité.

Chiffres incertains

L'Allemagne devient ainsi le premier pays européen à reconnaître un troisième genre ; le pays fait déjà partie de ceux qui reconnaissent légalement les transsexuels. Dans le monde, l'Australie notamment reconnaît la sexualité neutre.

Il est très difficile de savoir combien de personnes sont concernées à travers le monde. Selon Le Monde , un nouveau-né sur 5.000 serait concerné, 200 par an en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.