Cet article date de plus d'onze ans.

Un sommet extraordinaire de l'UE aura lieu le 19 novembre pour choisir le président et le chef de la diplomatie

La présidence suédoise de l'UE a annoncé mercredi la tenue de ce sommet, qui aura lieu à Bruxelles.Les postes emblématiques de président et de chef de la diplomatie de l'UE ont été créés par le Traité de Lisbonne et font l'objet ces jours-ci d'intenses marchandages.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

La présidence suédoise de l'UE a annoncé mercredi la tenue de ce sommet, qui aura lieu à Bruxelles.

Les postes emblématiques de président et de chef de la diplomatie de l'UE ont été créés par le Traité de Lisbonne et font l'objet ces jours-ci d'intenses marchandages.

"Mon Premier ministre va commencer un second tour de consultations et il espère être en mesure de présenter les candidats jeudi prochain", a indiqué la porte-parole du Premier ministre suédois Roberta Alenius.

Le premier président du Conseil européen sera très certainement un ancien chef de gouvernement ou un dirigeant en exercice, selon le Financial Times, qui cite le chef du gouvernement suédois Fredrik Reinfeldt

D'après les diplomates, le Premier ministre belge Herman Von Rompuy est favori, mais le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner a souligné que l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair et le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker restaient en lice.

Officiellement, Londres soutient toujours "à 100%" la candidature de Tony Blair pour le poste de président de l 'UE , a réaffirmé lundi le porte-parole du Premier ministre britannique Gordon Brown.

La République tchèque a été le dernier des Etats membres de l'UE à adopter le traité de Lisbonne la semaine dernière. Le traité redessine les institutions communautaires et les adapte au fonctionnement d'une Europe élargie. Il traite crée un poste de président du Conseil européen élu à la majorité qualifiée par ses pairs pour un mandat de deux ans et demi renouvelable une fois.

La gauche européenne a quasiment l'assurance d'obtenir le poste de Haut représentant pour les affaires étrangères, la droite ayant déjà ceux de présidents de la Commission et du Parlement, et revendiquant celui de président du Conseil européen.

Lire aussi:

>>

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.