Un Somalien de 28 ans armé d'une hache a été appréhendé vendredi soir par la police danoise

Il était entré dans la maison de Kurt Westergaard, l'auteur d'une des caricatures polémiques de Mahomet, qu'il avait l'intention de tuer, selon la police.Peu après 22h, les policiers danois appelés au secours par le dessinateur ont tiré en direction de l'agresseur, qui les menaçait de sa hache et d'un couteau, le touchant au genou et à la main.

Kurt  Westergaard
Kurt Westergaard (AFP/PREBEN HUPFELD)

Il était entré dans la maison de Kurt Westergaard, l'auteur d'une des caricatures polémiques de Mahomet, qu'il avait l'intention de tuer, selon la police.

Peu après 22h, les policiers danois appelés au secours par le dessinateur ont tiré en direction de l'agresseur, qui les menaçait de sa hache et d'un couteau, le touchant au genou et à la main.

L'agresseur a été inculpé de tentative de meurtre. "Lorsqu'il s'est approché à moins de 2 mètres avec sa hache et son couteau, la patrouille a tiré et l'a touché à la cuisse gauche et à la main droite", a expliqué Bent Preben Nielsen, inspecteur en chef de la police du Jutland-Est.

Kurt Westergaard, plusieurs fois menacé de mort depuis la publication il y a quatre ans par un journal danois de son dessin représentant Mahomet vêtu d'un turban en forme de bombe, était présent à son domicile d'Aarhus (ouest) avec sa petite-fille de 5 ans, lorsque l'individu est entré, selon la police.

Le dessinateur s'est réfugié dans une salle sécurisée
"Je me suis réfugié dans notre salle sécurisée, d'où j'ai alerté la police, pendant qu'il essayait avec force d'enfoncer la porte. Mais il n'y est pas parvenu", a expliqué Kurt Westergaard, très marqué, à l'agence danoise Ritzau. "Il a employé des insultes, je ne me souviens plus lesquelles, mais c'était des mots grossiers. Il parlait un danois approximatif, et à la fin, il a promis qu'il reviendrait", a raconté le dessinateur, placé sous protection policière depuis 2006 et la tempête provoquée dans le monde musulman par les caricatures danoises du Jyllands-Posten.

L'agresseur a été conduit à l'hôpital d'Aarhus pour y être opéré mais ses jours ne sont pas en danger.

Pour le service de renseignement intérieur de la police danoise PET, "la tentative de meurtre du dessinateur Kurt Westergaard est liée au terrorisme". "La personne arrêtée a, selon les informations du PET, des liens étroits avec l'organisation terroriste somalienne al-Shebab de même qu'avec des chefs d'Al-Qaïda en Afrique de l'Est", révèle le communiqué du renseignement intérieur danois.

Il est également soupçonné d'avoir été impliqué dans des activités terroristes lorsqu'il se trouvait en Afrique de l'Est et d'avoir été membre d'un réseau terroriste implanté au Danemark qui a longtemps fait l'objet de la surveillance du PET.

Deux hommes avaient déjà été arrêtés en 2006 pour avoir planifié le meurtre de Kurt Westergaard, qui fait également l'objet depuis quatre ans de très fréquentes menaces nécessitant une protection policière rapprochée.

L'affaire des caricatures de Mahomet avait eu lieu en 2005
Les douze caricatures controversées du prophète Mahomet avaient été publiées pour la première fois en septembre 2005 dans le quotidien danois Jyllands-Posten.

Jugées offensantes par des musulmans, elles avaient déclenché une vague de violentes manifestations, principalement dans le monde islamique en janvier et février 2006, dirigées contre le Danemark.