Cet article date de plus de neuf ans.

Un doigt s'invite dans la campagne électorale allemande

La photo fait scandale...et n'arrange pas la crédibilité du candidat du SPD, Peer Steinbrück déjà bien en retard dans les sondages sur sa rivale, la chancelière allemande Angela Merkel. Le candidat social-démocrate apparaît à la Une du Süddeutsche Zeitung en train de faire un doigt d'honneur. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La "prude" Allemagne est choquée. À la Une du
magazine de centre gauche Süddeutsche Zeitung
, le candidat de la SPD Peer
Steinbrück apparaît en train de dresser un doigt d'honneur. "Peer Steinbrück
fait un doigt d'honneur à l'Allemagne
", s'offusque le quotidien
conservateur Die Welt . " Un tel geste n'est pas possible de la part d'un
candidat à la chancellerie",
renchérit le ministre allemand de l'Économie,
le libéral de la FDP Philipp Rösler. 

Si Peer Steinbrück, en retard dans les sondages sur sa
rivale chrétienne démocrate – la chancelière Angela Merkel – apparaît de la
sorte, c'est qu'il a accepté de répondre à une séance photo proposée par le Süddeutsche
Zeitung
. Une interview dite "muette" ou les réponses aux questions se
font par des gestes immortalisés en noir et blanc par un photographe. Ce geste
est une réponse à une question sur les surnoms dont il a été affublé durant la
campagne après ses diverses gaffes de communication.

Peer Steinbrück, dont l'humour a d'ailleurs été
loué par Angela Merkel, a accepté que cette photo soit publiée en dépit des
réticences de ses conseillers en communication. Sur Twitter, il l'assume : "Parler franchement n'a pas toujours besoin de mot. Par exemple
quand on est constamment interrogé sur des choses ennuyeuses au lieu d'être
interpellé sur les questions vraiment importantes".

 

Les internautes préfèrent en rire

Le
politologue de l'Université Libre de Berlin, Gero Neugebauer, s'est dit "peu
surpris"
 par le geste de Peer Steinbrück : "C'est assez typique de sa
part"
. Selon lui, les sympathisants SPD ne devraient pas se détourner de
leur parti pour autant  "Ce qui compte pour eux, c'est sa compétence, ses
idées pour le marché de l'emploi, la justice sociale
" .

Le président du SPD,
Sigmar Gabriel défend Peer Steinbrück : "Il a montré ses émotions de façon
ironique dans une interview-photo ironique
" .

Les internautes eux se déchaînent préférant rire de la
situation le mot-dièse "Stinkefinger" s'est retrouvé en haut des thèmes les
plus discutés en Allemagne sur Twitter. Et les photomontages se sont multipliés.

"Ce que Peer peut, je peux le faire aussi"
explique la légende de cette photo. 

D'autres s'amusent du "nouvel iPhone" de Peer Steinbrück et de sa reconnaissance tactile

En attendant, à dix jours des élections, Angela Merkel caracole en tête des sondages de popularité distançant son rival de 20 à 30 points.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.