Cet article date de plus de neuf ans.

Un député britannique privé d'alcool à la buvette du Parlement

Soupçonné de bagarres dans un bar de la Chambre des Communes, un élu écossais s'est vu interdire vendredi de consommer de l'alcool dans l'enceinte du Parlement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le député britannique Eric Joyce, le 22 février 2012, à sa sortie d'un tribunal de Londres où il comparaissait pour une bagarre dans un bar du Parlement. (JUSTIN TALLIS / AFP)

Savez-vous que le Parlement britannique compte plusieurs bars ? Le député écossais Eric Joyce, lui, le sait bien. Soupçonné d'avoir participé à une bagarre dans un bar de la Chambre des Communes pour la deuxième fois en un an, cet élu indépendant de Falkirk s'est vu interdire, vendredi 15 mars, de consommer de l'alcool dans l'enceinte du Parlement.

Eric Joyce, 52 ans,a été arrêté jeudi soir après un incident dans des locaux du Parlement. Selon un journaliste du site PoliticsHome, Tony Grew, qui a assisté à l'incident, les faits se sont déroulés lors d'une soirée karaoké au "Commons Sports and Social Club bar", à laquelle participaient quelque 150 personnes. Le témoin a indiqué sur la chaîne ITV qu'il avait vu Eric Joyce couché au sol, "aux prises avec deux policiers".

Barlementaire récidiviste

En mars 2012, il avait été condamné par un tribunal londonien à une amende et à trois mois d'exclusion de tout débit de boisson, pour avoir agressé à coups de poing et coups de tête des députés conservateurs, dans un bar de la Chambre des Communes. Cet incident lui avait valu d'être suspendu du parti travailliste, qu'il a ensuite quitté officiellement. A l'époque il s'était dit "honteux" et chanceux "d'avoir évité la prison", promettant de "réfléchir à sa relation avec l'alcool".

Le député se trouvait toujours, vendredi en fin d'après-midi, dans un commissariat du centre de Londres. "Le président et les autorités de la Chambre ont décidé avec effet immédiat d'interdire au député de Falkirk d'acheter ou de se faire servir de l'alcool dans toutes les buvettes du Parlement", a indiqué vendredi le porte-parole de la Chambre des Communes, précisant que cette interdiction était valable jusqu'au résultat des investigations de la police.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.