Cet article date de plus d'onze ans.

Un affaire de pédophilie aux Pays-Bas permet 33 arrestations dans le monde

En épluchant les ordinateurs, clés USB, disques durs et téléphones d'un pédophile, la justice néerlandaise a envoyé des signalements de personnes suspectes dans 52 pays. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Du matériel informatique saisi dans le cadre d'une affaire de pédophilie en Autriche, le 30 septembre 2009.  ( REUTERS)

Les "contacts internet" d'un pédophile met la justice sur la piste d'une filière présumée. En tout, trente-trois suspects ont été interpellés dans le monde grâce à des informations récoltées lors d'une enquête menée sur un employé de crèche condamné aux Pays-Bas pour pédophilie, a-t-on appris mercredi 30 mai auprès du parquet national néerlandais.

Huit personnes aux Etats-Unis, 13 aux Pays-Bas, d'autres au Canada, en Allemagne, en Pologne, en Suède et en Angleterre, notamment. Le coup de filet est international. La piste est partie de Robert M., un Néerlandais de 28 ans, condamné le 21 mai à 18 ans de prison pour avoir commis des agressions sexuelles sur 67 enfants et produit et diffusé des images de pornographie infantile. Les contacts de plus de 1 100 internautes avec lesquels il avait échangé ont été épluchés. Les résultats de cette enquête ont alors été envoyés dans 52 pays à travers le monde. Ils ont permis l'arrestation de 33 pédophiles présumés, certaines pour possession et diffusion de pornographie infantile, d'autres pour abus sexuels sur des enfants, selon le parquet. 

Arrêté le 7 décembre 2011, Robert M. avait reconnu les faits qui lui étaient reprochés. Employé dans des crèches d'Amsterdam entre 2007 et 2010, ils gardaient des enfants âgés de 4 ans au plus et travaillait aussi comme baby-sitter depuis 2009, entrant en contact avec des parents via internet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.