Ulster: les milices loyalistes déposent les armes

Les principaux groupes ont officiellement annoncé samedi qu'ils avaient entamé, voire terminé, leur désarmement

Les principaux groupes ont officiellement annoncé samedi qu'ils avaient entamé, voire terminé, leur désarmementLes principaux groupes ont officiellement annoncé samedi qu'ils avaient entamé, voire terminé, leur désarmement

Cette annonce des milices loyalistes marque une nouvelle avancée dans le processus de pacification de la province britannique.

La Force des Volontaires d'Ulster (UVF) et les Red Hand Commando (RHC) assurent avoir entièrement détruit leur arsenal. L'Association de défense de l'Ulster (UDA) a indiqué qu'elle avait commencé à le faire.

Leur ennemi juré, l'Armée républicaine irlandaise (IRA, catholique et séparatiste), a achevé son désarmement en 2005. En décembre 2008, le gouvernement britannique avait donné un an aux loyalistes pour en faire autant. Le processus de désarmement a été lancé en 1997 sous le contrôle de la Commission indépendante de surveillance (IMC).

Les trois groupes loyalistes, en lutte contre la sécession de la province britannique, sont bannis et considérés comme terroristes au Royaume-Uni. Ils avaient déjà annoncé leur abandon de la violence, mais jusque-là, ils n'avaient jamais accepté de se désarmer.

Le ministre irlandais des Affaires étrangères Micheal Martin a qualifié l'annonce du dépôt des armes de "jalon décisif" dans la pacification de la province.

L'UVF a tué 482 personnes entre 1969 et 2001, 13 l'ayant été par leurs associés les RHC, selon la base de données Sutton de l'université d'Ulster.

L'UDA et sa branche armée UFF (Combattants de la liberté d'Ulster) sont responsables de 261 morts entre 1969 et 2001, selon la même source. L'UDA, créée en 1971, a compté jusqu'à 30.000 membres au milieu des années 1970. Elle a abandonné la lutte armée le 11 novembre 2007. Aujourd'hui, quelques centaines de clandestins seraient encore impliqués, dans une organisation plus mafieuse que politique, selon un rapport récent de la Commission indépendante de surveillance (IMC).

L'UVF, fondée en 1966, est le plus ancien groupe loyaliste. Elle compterait quelques centaines de membres, dont un petit nombre de militants "actifs". Elle a renoncé à la violence le 3 mai 2007. Selon l'IMC, si elle n'organise plus d'actions terroristes, certains membres isolés mènent toujours des activités criminelles.