Cet article date de plus de six ans.

Ukraine : Hollande et Merkel veulent un accès pour les observateurs

François Hollande, Angela Merkel et Petro Porochenko ont discuté par téléphone ce lundi de la situation en Ukraine. Les trois dirigeants demandent un accès libre aux observateurs de l’OSCE.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les combats se poursuivent à Debaltseve, malgré le cessez-le-feu © Reuters-Gleb Garanich)

François Hollande, Angela Merkel et Petro Porochenko ont demandé lundi que les observateurs de l'OSCE aient un accès libre sur le terrain alors que la trêve semble plutôt respectée, a indiqué l’Elysée ce lundi.

 

Le président français, la chancelière allemande et le président ukrainien se sont entretenus par téléphone et ont souhaité que ces observateurs "soient dotés des moyens nécessaires pour pouvoir effectuer leurs missions ".

 

Par ailleurs, les trois dirigeants se sont inquiétés de la poursuite des combats à Debaltseve. Autour de cette ville, se trouvent plusieurs milliers de soldats ukrainiens. Ils sont menacés d’être encerclés par les séparatistes dont le fief, Donestk, se situe à 65 kilomètres au nord. Concernant le retrait des armes, une source gouvernementale ukrainienne a déclaré à l'AFP : "Le retrait des armes lourdes qui devait commencer à minuit au plus tard n'a pas démarré, mais il pourrait débuter mardi si les conditions nécessaires se réunissent ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.