Travailleurs détachés : les routiers se mobilisent toute la semaine

Les routiers ont installé des barrages filtrants aux frontières belges, espagnoles et italiennes, ce mardi 21 novembre. Ils protestent contre l'exclusion des routiers du nouveau statut des travailleurs détachés.

Voir la vidéo
france 2
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En colère, les routiers ont choisi de protester sur l'un des axes les plus fréquentés d'Europe ce mardi 21 novembre : la frontière belge, sur l'A22. Ils sont venus protester contre la directive sur les travailleurs détachés. Cette mesure européenne impose aux pays d'accueil d'offrir les mêmes conditions salariales aux travailleurs étrangers. Cependant, certains pays comme la Pologne et la Roumanie se sont opposés à l'application de ce dispositif pour les transporteurs. Or, les salaires d'un travailleur roumain sont beaucoup plus faibles que celui d'un travailleur français.

"Si vous diminuez le repos, vous augmentez le temps de travail !"

En compensation, l'Europe a présenté un "paquet mobilité", censé réduire la concurrence déloyale. Ce plan présente néanmoins d'autres inconvénients, comme la réduction de moitié du temps de repos. Une aberration pour Roberto Parillo, membre de la Fédération européenne des travailleurs.  "Si vous diminuez le repos, vous augmentez le temps de travail ! Si vous augmentez le temps de travail, vous mettez en danger les citoyens sur les routes européennes", s'indigne-t-il. Le long cortège des poids lourds circule au ralenti et les conducteurs prennent le temps de discuter avec les manifestants. Beaucoup partagent le sentiment des poids lourds. Les routiers l'assurent : ils ne se battent pas contre leurs collègues des pays de l'Est, mais pour l'égalité des conditions de travail. La mobilisation européenne se poursuivra toute la semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des routiers membres de FO et de la CGT bloquent un rond-point à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) pour protester contre la réforme du Code du travail, le 28 septembre 2017.
Des routiers membres de FO et de la CGT bloquent un rond-point à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) pour protester contre la réforme du Code du travail, le 28 septembre 2017. (MAXPPP)