Travail détaché : 16 pays de l'UE déclarent la guerre aux fraudes

L'Union européenne du travail a encore du chemin à faire. L'Europe sans frontières est source d'abus, notamment avec les travailleurs détachés.

France 3

C'est le vieux serpent de mer de l'Europe sociale, mais qui prend forme avec la création prochaine d'une autorité européenne du travail pour lutter contre les fraudes et les abus. 16 États de l'UE ont voté en faveur de ce dispositif. Les pays de l'Europe de l'Est freinent des quatre fers, car bientôt il y aura des équipes conjointes d'inspecteurs du travail qui viendront relever les infractions sur place.

Liste noire d'entreprises en vue

L'idée est de démanteler les sociétés "boîtes aux lettres" qui installent leur siège dans un pays sans y exercer une activité économique réelle, voire aussi de créer une liste noire des entreprises condamnées. Ce nouvel instrument devra aussi faire respecter le principe du détachement : à travail égal salaire égal sur un même lieu de travail, conclut Pascal Verdeau, le journaliste de France 3, en direct de Bruxelles (Belgique).

Le JT
Les autres sujets du JT
Un immeuble en construction à Toulouse (Haute-Garonne), en octobre 2008.
Un immeuble en construction à Toulouse (Haute-Garonne), en octobre 2008. (ERIC CABANIS / AFP)