Tourisme : le Portugal a le vent en poupe

Le pays enregistre une fréquentation en hausse de 60%. Dans la région de l'Algarve, les hôtels se construisent à grande vitesse, mais certains veulent éviter le tourisme de masse.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

200 kilomètres de côtes et 300 jours de soleil par an. En quelques années, l'Algarve au sud-ouest du Portugal est devenue une destination phare pour les touristes européens. C'est même la région la plus prisée du pays pour les étrangers. Parmi ces nouveaux touristes, beaucoup choisissaient jusque là le Maroc et la Tunisie. L'an dernier deux millions de Français ont choisi le Portugal pour leurs vacances. Ce succès a un prix, la moitié de la côte est envahie de constructions bétonnées. Quatre, cinq, dix étages, des tours toujours plus hautes. Il s'en construit des nouvelles en permanence.

Eco-tourisme

En Algarve, 20% des salariés travaillent dans le tourisme et l'hôtellerie, mais le développement de ce tourisme de masse ne réjouit pas tout le monde. Certains militent pour une autre forme d'acceuil. A 20 kilomètres de la côte, les touristes sont les bienvenus à Culatra, une petite île de pêcheurs, mais ici pas question de bétonner. Sylvia Padinha est présidente de l'association des habitants de l'île, et elle veut construire un éco-hôtel. "On veut que les touristes viennent et respectent les traditions et l'histoire de cet endroit. Ici, ils pourront voir les pêcheurs travailler et s'essayer au ramassage des coquillages", explique Sylvia Padinha. Eco-tourisme ou tourisme de masse, l'Algarve cherche encore son modèle.


 

Le JT
Les autres sujets du JT