Cet article date de plus de cinq ans.

Tchernobyl : 30 ans après, les cancers de la thyroïde sont en hausse

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Tchernobyl : 30 ans après, les cancers de la thyroïde sont en hausse
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le nuage radioactif avait mis quatre jours à atteindre la France en 1986. Aujourd'hui, certains habitants sont toujours malades. Reportage.

Chantal Garnier en est persuadée : son cancer de la thyroïde, elle le doit  à Tchernobyl et à son nuage radioactif. En France entre 1982 et 1992, les diagnostics de cancer de la thyroïde ont augmenté de 5% par an. Pourtant, l'Institut de veille sanitaire minimise toujours le lien entre la maladie et la catastrophe. Selon une étude, les départements les plus affectés par la catastrophe ne sont pas les plus touchés par les retombées radioactives. 

Une radioactivité encore élevée 

Selon l'Institut, le diagnostic aujourd'hui est surtout meilleur et plus précoce. Autre facteur : l'exposition croissante aux rayons pendant l'enfance, lors d'examens dentaires ou d'imageries médicales. Des arguments que réfutent les associations de malades. 30 ans après la catastrophe, les taux d'éléments radioactifs restent très élevés, comme en Rhônes-Alpes où ils dépassent les seuils autorisés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tchernobyl

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.