Cet article date de plus de neuf ans.

Suède : un sésame sous la peau

Le film «La mémoire dans la peau», en 2002, présentait un Matt Damon dont la vie dépendait d’une micro-capsule implantée sous sa peau. La réalité rattrape la fiction avec une invention suédoise qui renvoie le bon vieux badge d’accès au rayon des antiquités. Un implant sous la peau fait office de pass.
Article rédigé par Jacques Deveaux
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Copie d'écran du reportage vidéo réalisé par Reuters, le 26 février 2015. (FTV)

Toutes les informations sont enregistrées dans une nanocapsule qui a la taille d’un grain de riz.

Implantée sous la peau de la main, la capsule va communiquer par radiofréquence avec les capteurs extérieurs.
Elle fournira le code d’accès à l’entreprise, les droits d’utilisation de matériel en commun, le porteur de la capsule pourra fournir ses coordonnées via un smartphone.
 
Selon son concepteur, le domaine d’usage de ce type de capsule est vaste. Partout où actuellement il faut fournir un code, lors d’un paiement par exemple, la puce pourra être sollicitée. Elle est garantie sans risque et la quantité de fer est si faible qu’il n’y a aucun risque de détection sous un portillon, ou lors d’un examen par IRM. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.