Brexit : l'Union européenne accorde un nouveau délai au Royaume-Uni

Après plusieurs heures de discussions à Bruxelles, les 27 pays membres de l’UE ont accepté de reporter le Brexit au 31 octobre. 

La Première ministre britannique Theresa May obtient un sursis plus long qu'elle le souhaitait. Après plus de huit heures de discussions, Londres a obtenu un délai supplémentaire jusqu'au 31 octobre pour trouver un accord de sortie de l'Union européenne. "Cela offre six mois supplémentaires au Royaume Uni pour trouver la meilleure solution possible", a déclaré le président du Conseil européen Donald Tusk. Mais cette date n'est pas la seule possible. Le divorce pourrait intervenir avant les élections européennes prévues fin mai. 

Theresa May va devoir se démener

"J'avais espéré que le Parlement accepterait de ratifier l'accord de retrait afin que nous puissions partir le 22 mai. Mais si nous parvenons à trouver un accord, nous pourrions encore partir le 22 mai et ne pas organiser les élections européennes", a pour sa part indiqué Theresa May. La France souhaitait une situation claire pour la nouvelle Commission européenne qui arrivera le 1er novembre. Les 27 et Londres feront un prochain bilan de l'avancée du Brexit fin juin. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique, Theresa May, tient une conférence de presse à l\'issue d\'un sommet européen à Bruxelles (Belgique), le 11 avril 2019.
La Première ministre britannique, Theresa May, tient une conférence de presse à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles (Belgique), le 11 avril 2019. (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP)