Slovaquie, à droite toute !

La Slovaquie persiste dans sa poussée à droite, pour ne pas dire à l’extrême-droite. Pour la première fois de son histoire, un parti ultra-nationaliste, Notre Slovaquie, franchit le seuil d’éligibilité de 5% au parlement national.

Marian Kotleba, dirigeant du parti ultra-nationaliste Notre Slovaquie.
Marian Kotleba, dirigeant du parti ultra-nationaliste Notre Slovaquie.(AFP PHOTO / STRINGER)
Après avoir élu Marian Kotleba, leader du parti Notre Slovaquie, à la tête de la région Banska Bystrica (dans le centre du pays) avec 55,5% des voix en novembre 2012, un récent sondage vient de montrer que si des élections législatives avaient lieu maintenant, le parti ultra-nationaliste xénophobe serait crédité de 7,6% des intentions de vote.
 
Cet ancien instituteur de 36 ans est leader de ce petit parti nationaliste dont les uniformes sont inspirés des uniformes nazis de la Seconde guerre mondiale.
 
Il a une obsession: les Roms. Objets de sa vindicte, les Roms doivent, selon lui, être privés d’allocations chômage et de toute aide sociale. Pourtant, ils ne représentent que 9% des 5,4 millions d’habitants slovaques et la moitié d’entre eux sont parfaitement intégrés à la population.
 
Pour l’instant, ce ne sont que des intentions de vote. Dans deux ans, les législatives auront lieu et confirmeront, ou pas, cette poussée nationaliste.

France 2, 26 novembre 2013