Cet article date de plus de sept ans.

Royaume-Uni : le scrutin serré s'est transformé en gifle

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Royaume-Uni : les sondeurs ont eux aussi été sanctionnés par les électeurs
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que les sondages annonçaient une élection législative historiquement serrée entre conservateurs et travaillistes, la droite a remporté facilement la majorité absolue au Parlement.

On annonçait 35% d'intentions de vote pour les conservateurs comme pour les travaillistes, et un rôle stratégique pour les autres partis. Mais au lendemain des élections législatives du 7 mai, le parti de David Cameron a largement remporté le scrutin. Un succès qui s'explique "par la force des chiffres", explique Loïc de La Mornais en direct de Londres. "Non pas que David Cameron soit soudainement devenu populaire, mais c'est vrai qu'il a un bon bilan : une très forte baisse du chômage, une bonne croissance, alors les électeurs ont plutôt choisi la stabilité économique".

Fin de la libre circulation ?

Le Premier ministre réélu doit maintenant s'attaquer à une de ses promesses de campagne : un référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE d'ici 2017. L'annonce confirmée ce 8 mai pourrait changer de nombreuses choses, comme la libre circulation des personnes. Pour l'instant, les avis sont partagés outre-Manche : certains pensent que le pays est assez fort pour se débrouiller seul, mais les milieux financiers s'affichent eux pro-Europe. Comme les Écossais, qui pourraient quitter le Royaume-Uni à leur tour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.