Cet article date de plus de huit ans.

Référendum en Grèce : les partisans du oui défilent à Athènes

Près de 20.000 personnes ont manifesté à Athènes mardi soir. Des partisans du "oui" au référendum de dimanche. Ils redoutent une rupture totale entre la Grèce et l'Europe.
Article rédigé par Baptiste Schweitzer
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (La place de la constitution à Athenes © Baptiste Schweitzer)

Des centaines de drapeaux européens ont flotté sur la place de la Constitution, devant le parlement grec, mardi à Athènes. Alors qu'un référendum est organisé ce dimanche sur les mesures proposées par l'Union européenne pour venir en aide au pays qui est désormais en cessation de paiement, les partisans du "oui" sont venus faire entendre leur voix.

Pour les manifestants, il s'agit avant tout de venir clâmer leur amour de l'Europe. Théodore, votera "oui" pour que la Grèce continue de faire partie de l'Europe, qui présente de très gros avantages. Il s'agit avant tout de répondre oui pour "faire partie de l'Europe ", "qui présente de très gros avantages " que la Grèce est en train de perdre à cause de "farfelus ". 

"Démissionnez, démissionnez"

"Farfelus ", "irresponsables " aussi, des termes qui reviennent souvent pour qualifier le gouvernement dirigé depuis janvier par Alexis Tsipras. Le Premier ministre grec qui a annoncé ce référendum dans la nuit de vendredi à samedi est au coeur de toutes les critiques. Et parmi les rares slogans qui émergent de la foule compacte, l'un revient souvent : "démissionnez, démissionnez" . Un slogan directement adressé à Alexis Tsipras.

Mais pour les manifestants, la personnalité du Premier ministre grec n'est pas seule en cause. Pour de nombreux manifestans, il y a un choix crucial qui s'annonce. Soit la Grèce vote "non" au référendum et s'éloigne de l'Europe, soit elle vote "oui" et le pays pourra continuer à bénéficier des différentes aides même si les mesures d'austérité qui s'annoncent risquent d'être difficiles à vivre dans un pays déjà soumis à de nombreuses restrictions.

Manifestation pour le "oui" : le reportage de Baptiste Schweitzer

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.