Cet article date de plus de huit ans.

Près de 1 500 tableaux confisqués par les nazis retrouvés à Munich

Certains sont signés de la main de Picasso, Chagall ou Matisse. Ils ont été conservés pendant cinquante ans par le fils d'un collectionneur, proche des nazis. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le général américain Dwight D. Eisenhower inspecte des tableaux confisqués par des nazis, à Gotha (Allemagne), le 12 avril 1945.  (/AP/SIPA / U.S. ARMY)

Près de 1 500 tableaux de maîtres, confisqués par les nazis ou vendus par des juifs persécutés, ont été découverts dans un appartement à Munich, révèle dimanche 3 novembre l'hebdomadaire allemand Focus (en allemand). La découverte n'avait pas été rendue publique jusque-là. Le parquet d'Augsbourg, compétent dans cette affaire, n'a pas voulu commenter cette information.

Les tableaux ont en effet été découverts en 2011. Parmi les toiles retrouvées figurent des œuvres de Picasso, Matisse et Chagall, ainsi que des tableaux signés par de grands noms allemands, tels que  Emil Nolde, Franz Marc, Max Beckmann et Max Liebermann. Selon le journal, le trésor est estimé à environ un milliard d'euros.

Des tableaux conservés pendant cinquante ans

Les œuvres étaient entreposées dans l'appartement d'un octogénaire. D'après Focus, son père, Hildebrand Gurlitt, était un célèbre collectionneur allemand, propriétaire de tableaux dans les années 1930 et 1940. Les œuvres ont été soit confisquées par les nazis à des juifs puis revendues ; soit vendues à bas prix par des juifs en fuite ; soit confisquées par des agents du IIIe Reich parce que considérées comme étant de "l'art dégénéré".

Hildebrand Gurlitt, au départ peu apprécié des nazis notamment à cause d'une grand-mère juive, a finalement été chargé par le ministre de la Propagande, Joseph Goebbels, de vendre dans des pays étrangers des tableaux "d'art dégénéré" exposés dans des musées allemands. Pendant près de cinquante ans, son fils, un homme solitaire, sans profession, a gardé ces tableaux dans des pièces sombres de son appartement rempli de boîtes de conserve périmées et de détritus. Au fil des ans, il a vendu certains de ces tableaux et a vécu du produit de ces ventes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.