#PostItBack : les tracts anti-Brexit de Cameron retournés à l'envoyeur

La campagne du référendum sur l’Union européenne, qui démarre officiellement ce vendredi en Grande Bretagne, est marquée par une polémique. Le gouvernement a commencé à envoyer cette semaine des tracts appelant à voter pour le maintien dans l’UE. Les partisans du Brexit invitent tous les Britanniques à les renvoyer à David Cameron.

(© Twitter)

C’est un dépliant de 16 pages distribué à 27 millions de foyers britanniques depuis le début de la semaine. Le gouvernement y explique pourquoi il faut rester dans l’UE, pourquoi partir est si risqué…

Coût de l’opération : 11 millions d’euros… Un scandale, dénonce le camp du Brexit qui appelle à renvoyer ces tracts à David Cameron. Le gouvernement doit rester impartial, selon Alex Deane, responsable de l’un des groupes de campagne anti-UE : "C’est une action de propagande gouvernementale très maladroite. Des gens vont renvoyer ça au Premier ministre, d’autres au parti conservateur, d’autres encore partageront en ligne toutes sortes d’idées créatives et insultantes comme il se doit. Les gens vont faire ça, j’en suis sûr".

"Nous ne sommes pas neutres"

 Sur les réseaux sociaux, les pro-Brexit s’amusent en effet à utiliser ces tracts comme papier toilette ou litière pour chats. David Cameron s’était défendu il y a quelques jours : "Je veux que chacun dans le pays sache à quel point le gouvernement est convaincu que le bon choix est de rester. Et c’est pourquoi nous distribuons ces tracts. Nous ne sommes pas neutres".

 

Pourtant, il y a des eurosceptiques au sein même du gouvernement. Le camp du "in" s’offre en tout cas une opération payée par le contribuable qui s’ajoute aux actions de la campagne officielle démarrant aujourd’hui. Les pro-UE espèrent ainsi convaincre les 15 à 20% d’indécis qui peuvent faire basculer le vote.