Cet article date de plus de huit ans.

Naufrage du Concordia : cinq personnes condamnées à de la prison

Cinq personnes impliquées dans le naufrage du Concordia ont été condamnées samedi à des peines allant de six mois à deux ans et 10 mois de prison. Ces co-accusés ont été reconnus coupables d'homicides pluriels par imprudence. Le naufrage de ce paquebot de croisière avait fait 32 morts en janvier 2012.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Giampiero Spositio Reuters)

Dans le procès du naufrage du Concordia, qui s'est ouvert le 9 juillet, cinq co-accusés ont été condamnés en Italie à des peines de prison. Ils ont bénéficié de la procédure de "pattegiamento ", qui permet un accord à l'amiable sur la sanction, en échange d'une reconnaissance au moins partielle de sa culpabilité.

Quatre de ces cinq personnes étaient sur le paquebot au moment du naufrage qui a fait 32 morts en janvier 2013. La cinquième personne est le directeur de l'unité de crise de Costa Corciere, la compagnie qui organisait la croisière. Celui-ci s'est vu infliger la sanction la plus sévère, avec 2 ans et 10 mois de prison. Les autres accusés sont le responsable de l'hôtellerie, deux officiers de bord et un timonier. Ils ont été condamnés pour homicides et blessures par imprudence.

Le parquet a émis un avis défavorable pour que le commandant de bord, Francesco Schettino, dont le procès s'est ouvert mercred, bénéficie de cette procédure. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.