VIDEO. "Ils sont faibles, fatigués, épuisés"… L’Italie et Malte ont refusé à 629 migrants l’accès à leurs ports

Les 629 migrants de l'Aquarius étaient bloqués en mer, faute d'un port pour les accueillir. Ils vont finalement être conduits en Espagne, où le gouvernement de Pedro Sanchez a proposé de les accueillir.

Voir la vidéo
BRUT

"Ils sont faibles, fatigués, épuisés", regrette Aloys Vimard, coordinateur de projet MSF. "Nous souhaitons qu’ils puissent trouver un endroit confortable, un endroit digne pour se reposer", poursuit-il.

L’Italie et Malte ont refusé à 629 migrants l’accès à leurs ports lundi, dont sept femmes enceintes, onze enfants en bas âge et 123 mineurs isolés. Ils avaient été recueillis par l’Aquarius, ce navire affrété par l’ONG française SOS Méditerranée qui a pour mission de venir en aide aux migrants. 

Ils fuient l’enfer et c’est à nous de décider si on les laisse mourir ou si on leur porte secours.

Klaus Vogel

Cofondateur de SOS Méditerranée

Depuis son entrée en fonction en février 2016, l’Aquarius a secouru près de 30 000 personnes. Madeleine Habib, capitaine du bateau humanitairfe, raconte que les navires des ONG étaient bien accueillis par l’Europe en 2015. "Elle [l'Europe] se réjouissait de notre aide supplémentaire", témoigne-t-elle.

Mais le nouveau ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini a promis de stopper le flux d’arrivées de migrants.

700 000 migrants ont débarqué sur les côtes italiennes depuis 2013. Et entre le 1er janvier et le 8 juin, 13 808 migrants ont débarqué, soit une baisse de plus de 84 % sur un an. Toutefois, la crise n’est pas terminée. "Il faut accueillir ces gens avec dignité, avec ambition et surtout respecter toutes les horreurs qu’ils ont pu vivre avant d’arriver en Europe", estime Antoine Laurent, responsable des opérations maritimes SOS Méditerranée.

VIDEO. \"Ils sont faibles, fatigués, épuisés\"…L’Italie et Malte a refusé à 629 migrants l’accès à leurs ports
VIDEO. "Ils sont faibles, fatigués, épuisés"…L’Italie et Malte a refusé à 629 migrants l’accès à leurs ports (BRUT)