Plus de 1 000 migrants noyés en Méditerranée centrale depuis janvier

Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) se dit "choqué" par ces "noyades en masses en Libye".

Des migrants secourus en Méditerranée, le 9 juin 2018.
Des migrants secourus en Méditerranée, le 9 juin 2018. (KARPOV / SOS MEDITERRANEE)

Terrible bilan. Plus de 200 migrants se sont noyés en Méditerranée centrale en deux jours, ce qui porte à plus de 1 000 le nombre de ceux qui sont morts depuis janvier sur cette principale route migratoire reliant l'Afrique à l'Union européenne, a indiqué l'ONU, jeudi 21 juin.

Dans un communiqué, le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) se dit "choqué" par ces "noyades en masses en Libye" et demande une "action internationale urgente pour renforcer les efforts de sauvetage en mer".

"Des voyages désespérés"

"Ces décès tragiques nous rappellent que les guerres et la pauvreté continuent de pousser les gens à entreprendre des voyages désespérés qui leur coûtent leurs économies, leur dignité et, en fin de compte, leur vie", a déclaré le Haut-Commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Filippo Grandi, cité dans le communiqué.

"Il n'a jamais été aussi urgent de s'attaquer aux causes profondes (des déplacements), d'améliorer les conditions en Libye et dans d'autres pays le long de la route, d'offrir des alternatives sûres et de toujours sauver les gens en mer", a-t-il demandé.