Migrants : tensions entre les ONG et l'Italie

Est-ce que les militaires italiens vont directement intercepter les embarcations des migrants? Margaux Manière, en direct de Salerne, en Italie, fait le point.

FRANCE 2

Les militaires italiens vont-ils directement intercepter les embarcations des migrants? Pour Margaux Manière, en direct de Salerne, en Italie, "Ce sera en tout cas difficile : ce ne sont pas quelques bateaux qui vont pouvoir surveiller les 1 700 kilomètres de côtes libyennes. Et puis il est dangereux de s'en approcher, car aujourd'hui, en Libye, c'est la guerre", rappelle la journaliste.

Plus de 85% des migrants vers l'Europe arrivés par la mer

"Mais c'est tout de même un geste important, politique et un message fort adressé à l'Union européenne", analyse Margaux Manière. "Car l'Italie a l'impression d'être seule alors qu'elle a accueilli plus de 85% des migrants vers l'Europe arrivés par la mer. Rome a bien demandé de l'aide à l'Europe. Par exemple, dérouter les bateaux de migrants vers les ports de Barcelone (Espagne) ou Marseille (Bouches-du-Rhône), sans résultats. Alors l'Italie hausse le ton ce jeudi 3 août, avec ces navires militaires, mais aussi en compliquant la tâche des ONG, avec pour le coup, probablement un véritable effet", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants secourus en mer Méditerranée arrivent au port de Salerne (Italie), le 26 mai 2017.
Des migrants secourus en mer Méditerranée arrivent au port de Salerne (Italie), le 26 mai 2017. (ALESSIO PADUANO / ANADOLU AGENCY / AFP)