Migrants : la France va livrer six embarcations à la marine libyenne

"Cette action s'inscrit dans le cadre du soutien de la France aux efforts de la marine libyenne pour lutter contre l'immigration clandestine", indique le ministère des Armées.

Des migrants sur le port de Tripoli (Libye), le 12 juillet 2018.
Des migrants sur le port de Tripoli (Libye), le 12 juillet 2018. (AFP)

Une livraison polémique. La France va livrer six embarcations rapides à la marine libyenne pour lutter contre l'immigration clandestine, a annoncé jeudi 21 février le ministère des Armées, confirmant une information du quotidien Le Monde. La ministre Florence Parly en a fait l'annonce lors d'une rencontre avec le Premier ministre libyen Fayez Al-Sarraj en marge de la conférence sur la sécurité de Munich le 17 février.

"Elle a annoncé la cession à la Libye de six embarcations marines, qui seront livrées à partir du printemps prochain", a indiqué Yasmine-Eva Fares-Emery, porte-parole du ministère des Armées, lors d'un point de presse hebdomadaire. La France achètera ces bateaux, des embarcations à coque semi-rigide du fabricant français Sillinger, pour les remettre à la Libye.

Cette action s'inscrit dans le cadre du soutien de la France aux efforts de la marine libyenne pour lutter contre l'immigration clandestine.Yasmine-Eva Fares-Emeryporte-parole du ministère des Armées

Cette annonce a été vivement critiquée par les ONG. "Il s’agit d’un pas supplémentaire dans la coopération européenne avec la Libye pour renforcer le contrôle de sa frontière au prix de conditions de détentions abjectes pour les migrants", s'est désolé dans les colonnes du Monde Michael Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoirs humanitaires de Médecins sans frontières.