Cet article date de plus de douze ans.

Naissance d'un Européen.

Un nouveau journal pour mieux connaitre l'Europe
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La première Une du premier européen. (© France)
Un nouveau journal pour mieux connaitre l'EuropeUn nouveau journal pour mieux connaitre l'Europe

Un pari plutôt réconfortant. Un journal consacré à l'Europe vient de naitre. Son titre, l'Européen, ne cache pas le pari. vivre et bouger avec nos voisins, contribuer à la construction européenne par la connaissance de l'autre.

Et d'abord, un journal qui présente Penélope Cruz à la Une ne peut pas être foncièrement mauvais. De même, lorsqu'il proclame "le Vieux continent n'est pas un vieux monde, c'est notre nouveau monde", il n'est pas loin du vrai. Car enfin, cette Europe tant décriée, vilipendée, ignorée, quelle est-elle? Connaissons- nous vraiment cette Union de 500 millions de concitoyens, alors que nous jugeons facilement. Trop facilement. Dés lors, l'idée des créateurs de ce journal, reprendre son bâton de pélerin, pour, de personnalités en projets européens, de découvertes gastronomiques en débats politiques, découvrir ou redécouvrir l'Europe, ce qui fait son essence et sa diversité, parait être la seule démarche logique. Et journalistique. Aller à la rencontre de son voisin. Qui lui aussi connait la crise, qui lui aussi espère que ça ira mieux, qui lui aussi aime bien Penélope Cruz...

L'Européen se veut un peu tout ça; variété de traitements, angles de vues divers, sujets un peu plus légers mais aussi dossiers de fonds par exemple sur les 10 projets européens susceptibles d'apporter croissance et emploi. Mais aussi, et ce n'est pas le plus aisé des choix, regards critiques sur cette Union Européenne. Car c'est une chose de l'aimer, cette Europe, c'est aussi un devoir de pointer ses erreurs, ses insuffisances, ou les timidités de certains de ces acteurs. L'action des syndicats européens, ou les anciennes rumeurs sur l'invasion des plombiers polonais sont ainsi opportunement remis en perspective.

Enfin, il y a la forme. Une volonté claire de proposer un produit sympathique, coloré, avec une certaine classe. L'Europe sujet de magazine découverte, et non pas objet d'un journal militant bricolé. Avec son réseau de correspondants présents dans tous les pays l'Européen vise haut...et le fait payer, 4 euros le numéro. Cela parait à première vue assez cher en ces temps difficiles et puis à la réflexion...4 Euros pour découvrir un nouveau monde....

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.