VIDEO. Une migrante retrouve sa petite fille de 4 ans après cinq mois de séparation

En novembre, la petite Oumoh avait été recueillie par des gardes-côtes italiens à Lampedusa.

POLICE ITALIENNE et REUTERS

Les retrouvailles entre une migrante ivoirienne et sa fille de quatre ans ont été chargées d'une grande émotion à l'aéroport de Palerme, lundi 27 mars, grâce aux autorités italiennes. Arrachée à sa famille paternelle pour échapper à l'excision, la petite Oumoh s'était retrouvée toute seule à Lampedusa, début novembre 2016. Elle voyageait à bord d'une barque avec une quinzaine d'autres personnes, essentiellement des femmes et des enfants.

Par un phénoménal concours de circonstances, sa mère, Zanabou, avait pu être retrouvée. En larmes, cette dernière avait alors raconté avoir soustrait l'enfant à la famille de son mari qui insistait pour l'exciser et l'avoir emmenée à Tunis puis confiée à une amie le temps de retourner en Côte d'Ivoire "chercher quelques affaires". Mais l'amie a eu l'opportunité d'embarquer, sans que l'on sache précisément si c'était depuis la Tunisie ou la Libye. Elle a emmené Oumoh avec elle puis semble s'en être désintéressée dès l'arrivée à Lampedusa.

Zeinabou et sa fille de 4 ans Oumoh lors des retrouvailles dans l\'aéroport de Palerme (Italie), le 27 mars 2017
Zeinabou et sa fille de 4 ans Oumoh lors des retrouvailles dans l'aéroport de Palerme (Italie), le 27 mars 2017 (POLICE ITALIENNE / REUTERS)