VIDEO. Les migrants bloqués devant la gare de Budapest veulent quitter la ville

Mardi, les autorités hongroises ont fait évacuer la gare de Keleti après que quelque 500 migrants ont tenté de monter à bord du dernier train pour Vienne.

APTN

Des centaines de migrants bloqués à Budapest (Hongrie) sur leur trajet vers l'ouest de l'Europe ont bruyamment manifesté, mercredi 2 septembre, devant la principale gare de la ville. La police a en effet empêché 2 000 migrants de monter dans des trains en partance pour l'Autriche et l'Allemagne.

"Nous voulons partir !"

"Allemagne, Allemagne !", "Nous voulons partir !" Des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants, originaires pour la plupart de Syrie, d'Irak ou d'Afghanistan, massés devant la gare de Keleti, ont demandé à quitter la capitale hongroise. 

Mardi, les autorités avaient fait évacuer la gare de Keleti après que quelque 500 migrants ont tenté de monter, dans le chaos, à bord du dernier train qui devait partir pour Vienne. La Hongrie a accueilli, pendant le seul mois d'août, 50 000 migrants.

Les migrants protestent devant la gare Keleti, fermée le 2 septembre 2015, à Budapest (Hongrie).
Les migrants protestent devant la gare Keleti, fermée le 2 septembre 2015, à Budapest (Hongrie). (ARPAD KURUCZ / ANADOLU AGENCY / AFP )