VIDEO. Le trafic d'êtres humains, une industrie planétaire et des millions de victimes

L'ONU estime que cette activité illégale génère plus de 27 milliards d'euros de profits.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
Benoît ZagdounFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des migrants africains vendus aux enchères. Un reportage choc de la chaîne de télévision américaine CNN a révélé l'existence d'un marché aux esclaves près de Tripoli, en Libye. Ces images ont attiré l'attention sur une industrie clandestine à l'échelle mondiale : le trafic d'êtres humains. La traite des êtres humains est le troisième trafic le plus lucratif au monde, derrière la drogue et la contrefaçon. Ses profits sont estimés à plus de 27 milliards d’euros par an, selon l'ONU.

Sept victimes sur dix sont des femmes

L’ONU n'est pas en mesure de chiffrer le nombre exact de victimes, mais elle estime le nombre de personnes affectées dans le monde à plusieurs millions par an. Les rares victimes identifiées sont à 71% des femmes. Les réseaux de trafiquants alimentent le travail forcé, l’exploitation sexuelle, le trafic d’organes... 

Des victimes venues de 137 pays ont été identifiées dans au moins 69 Etats, selon un rapport des Nations unies. Les régions les plus touchées par ces trafics sont l’Asie du Sud-Est, l’Afrique subsaharienne, l’Amérique latine, l’Europe de l'Est, l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. La plupart des victimes de ces réseaux sont exploitées dans leur région d’origine, plutôt qu’à l’autre bout du monde.

Moussa, un passeur qui emmène chaque semaine plusieurs dizaines de migrants en Libye, à Agadez (Niger) dans le Sahara.
Moussa, un passeur qui emmène chaque semaine plusieurs dizaines de migrants en Libye, à Agadez (Niger) dans le Sahara. (KRISTIN PALITZA / DPA / AFP)