Vidéo "Je me suis construit une vie ici" : ce jeune ouvrier agricole est menacé d'expulsion

Publié
BRUT
Article rédigé par

Ouvrier agricole dans le Vaucluse depuis plus de deux ans, Mocktar est menacé d'expulsion malgré la demande de régularisation de ses employeurs. Et pour eux, dans un secteur qui peine à recruter, son départ est inconcevable...

"En Côte d’Ivoire il n'y a pas la vigne. Donc ça fait comme s'ils avaient enterré quelque chose de moi, quoi" Mocktar est ouvrier agricole à La Tour-d'Aigues. Il est arrivé en France en juin 2017. Un an plus tard, il a commencé à travailler dans les vignes, au moment des vendanges.

À la fin de l'année 2020, les employeurs de Mocktar ont demandé sa régularisation par le travail. Mais la demande a été rejetée, les laissant dans une totale incompréhension : "Il est dans une situation où il a un travail, une stabilité, un employeur qui l'a pris en CDI, donc mon père, un futur aussi, un futur travail parce que moi, je veux reprendre l'exploitation, que je sais que je n'y arriverai pas seule", déplore Sabrina Lachal, fille de François Lachal, agriculteur et employeur de Mocktar.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.