VIDEO. Europe : un nouveau dispositif pour le contrôle des frontières extérieures

Le nouveau corps européen de gardes-frontières et de gardes-côtes est opérationnel dès le 6 octobre.

Le 6 octobre, le nouveau corps européen de gardes-frontières et de gardes-côtes devient opérationnel. Sa mission : assurer la protection des frontières extérieures de l'Union européenne (UE). "Lorsqu'il s'agit de la vague migratoire, la politique de l'UE a échoué", admet Robert Fico, le Premier ministre slovaque. Son pays assure actuellement la présidence tournante de l’UE.

Plus de budget et plus de moyens humains et techniques

Jusqu’ici, l'agence Frontex était en effet très critiquée pour son manque de moyens et d’efficacité. Ce nouveau dispositif vient donc la renforcer. Une forte augmentation du budget est notamment prévue : il doit passer de 238 millions d’euros en 2016 à 322 millions en 2020. Les agents seront également plus nombreux. Alors que Frontex ne comptait que 303 agents en 2012, le nouveau corps entend réunir 1 500 personnes sur sa mission. Il doit également se doter de nouveaux moyens techniques, tels que des hélicoptères ou des navires de patrouille.

Une embarcation de migrants est suivie par un avion de l\'agence européenne Frontex et d\'un bateau de garde-côtes grecs, le 19 novembre 2015 au large de Lesbos, en Grèce.
Une embarcation de migrants est suivie par un avion de l'agence européenne Frontex et d'un bateau de garde-côtes grecs, le 19 novembre 2015 au large de Lesbos, en Grèce. (YANNIS BEHRAKIS / REUTERS)