Cet article date de plus de cinq ans.

Un millier de migrants évacués du campement d'Eole à Paris

L'opération a débuté dans le calme lundi matin. Des cas de tuberculose auraient précipité l'évacuation du camp.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le campement de migrants installé dans les Jardins d'Eole, le 4 juin 2016 à Paris. (JOEL SAGET / AFP)

Le campement des Jardins d'Eole à Paris, où plus d'un millier de migrants sont installés depuis plusieurs semaines, a commencé à être évacué dans le calme, lundi 6 juin au matin.

Capture écran Google Maps des Jardins d'Eole, situé dans les 18e et 19e arrondissements de Paris. (GOOGLE MAPS)

Peu après 7 heures, les premiers migrants, des femmes notamment, ont commencé à monter dans les bus qui devaient les emmener dans des centres mobilisés en Ile-de-France. Ce campement, situé dans les 18e et 19e arrondissements, compte de nombreux Afghans, Soudanais, Somaliens et Erythréens.

Trois cas de tuberculose signalés

Les raisons de l'évacuation sont multiples. Selon Le Parisien, trois cas avérés de tuberculose ont été signalés et deux autres personnes présentent de fortes suspicions. Cette maladie, qui touche le plus souvent les poumons, peut se transmettre facilement.

Les autorités veulent éviter une contagion favorisée par la promiscuité des bâches servant d'abris. "Ils (les migrants) seront accueillis dans des établissements animés par des équipes sociales, a déclaré Jean-François Carenco, le préfet d'Ile-de-France. Il y a déjà 65 centres d’accueil dans toute la région, ce n’est pas une nouveauté."  Selon le quotidien, les conditions de vie sur place se sont aussi fortement dégradées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.