Questions au gouvernement, France 3

Un député suscite un standing ovation pour son discours sur les migrants vendus aux enchères en Libye

La séance des questions au gouvernement de ce mardi a été marquée par le discours du député Max Mathiasin sur les cas d’esclavages en Libye.

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis la diffusion, la semaine dernière, du documentaire de la chaîne américaine CNN montrant des images de ventes aux enchères de migrants dans une maison près de Tripoli, en Libye, des dirigeants politiques partout dans le monde dénoncent cette « tragédie humanitaire ». Aujourd’hui, les élus français ont voulu interpeller le gouvernement lors de la séance des questions au gouvernement de l’Assemblée nationale.

Ils étaient plusieurs à poser leurs questions, mais c’est surtout le discours du député Max Mathiasin, apparenté MoDem, qui a été le plus remarqué. Son intervention s’est conclue par un standing ovation de ses collègues de l’Assemblée Nationale.

Son grand-père était esclave

Pour lui, l’esclavage « c’est une réalité qui fait partie de ma mémoire, de notre mémoire, de ma vie, de notre vie, de la culture qui nous façonne tous. » En effet, Max Mathiasin évoque le passé de ses ancêtres : « Ma grand-mère m’a raconté, son grand-père, il est né en Afrique, en homme libre. Il a été capturé et vendu. Il est arrivé en Guadeloupe en esclave. Il est mort après l’abolition de l’esclavage, et cela se passait en colonie française. »

Pour ce député, ce reportage de CNN « glace le sang » et rappelle à tous que la traite d’êtres humains n’est pas fini, que l’esclavage n’a pas disparu au 19ème siècle comme s’est écrit dans l’histoire.

Il en appelle donc à la communauté internationale : « Mes chers collègues, n’est-ce pas dans cet hémicycle même qu’a été votée en 2001 la loi reconnaissant la traite et l’esclavage comme crime contre l’humanité ? La France et l’Union européenne doivent réagir face à ce drame humanitaire insoutenable qui sévit en Libye et dans d’autres pays et nous les connaissons. »

Un député suscite un standing ovation pour son discours sur les migrants vendus aux enchères en Libye.
Un député suscite un standing ovation pour son discours sur les migrants vendus aux enchères en Libye. (Brut.)