Seine-Saint-Denis : la police évacue le vaste campement de migrants d'Aubervilliers

Plus de 1 500 personnes s'étaient progressivement installées dans ce camp ces dernières semaines.

Le camp de migrants d\'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), le 17 juillet 2020.
Le camp de migrants d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), le 17 juillet 2020. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Une nouvelle évacuation de migrants en région parisienne. Au petit matin, les forces de l'ordre ont commencé à déloger le vaste campement de migrants situé au bord du canal de Saint-Denis à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) où plus de 1 500 personnes s'étaient progressivement installées ces dernières semaines, a annoncé la préfecture de police, mercredi 29 juillet.

L'opération d'évacuation et de mise à l'abri des migrants vers différents centres d'hébergement et gymnases d'Ile-de-France a débuté peu après 6 heures et devrait s'achever à 8 heures, a indiqué la préfecture qui a invoqué notamment le risque sanitaire pour justifier l'évacuation du campement.

Deux semaines auparavant, les services de l'Etat et de la police avaient expulsé plus de 500 migrants d'une zone industrielle de Calais (Pas-de-Calais) et les avaient conduits en centres d'accueil ou de rétention administrative. Les associations d'aide aux migrants y avaient vu "une chasse à l'homme", juste avant la visite du nouveau ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à Calais.