Royaume-Uni : les immigrés en grève

Au Royaume-Uni, les immigrés ont choisi de se mettre en grève pour montrer combien ils sont indispensables dans l'économie du pays.

France 2

Pancartes, banderoles : tout le week-end, ces militants ont préparé cette manifestation d'aujourd'hui, regroupée sous ce slogan : "un jour sans nous". Un jour où le Royaume-Uni doit réaliser qu'il ne tournerait peut-être plus si rond si tous les travailleurs migrants n'étaient plus là. "Ce sont nos voisins, les camarades d'école de nos enfants", explique Alice Westlake. "Ils tiennent nos restaurants conduisent nos bus. Il faut que nous le fassions savoir, et que nous montrions notre solidarité avec eux, et que nous combattions avec force la rhétorique xénophobe qu'on entend chez nos politiciens et dans certains médias."

Prendre la défense de tous les immigrants

Cette chef d'entreprise très remontée contre le Brexit a pris une mesure plus radicale. Elle-même d'origine irlandaise, elle a décidé de fermer aujourd'hui son agence de comptabilité. "Je veux que les gens réalisent que les immigrants qui vivent ici depuis longtemps contribuent à l'économie, ils font vivre des familles, payent des impôts ici", explique-t-elle. La journée veut prendre la défense de tous les immigrants, et notamment des Européens menacés par le Brexit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Près de 160 000 manifestants ont défilé à Barcelone (Espagne) samedi 18 février en faveur des migrants.
Près de 160 000 manifestants ont défilé à Barcelone (Espagne) samedi 18 février en faveur des migrants. (ALBERT LLOP / ANADOLU AGENCY)