Réfugiés : Bruxelles punit les récalcitrants

Plusieurs pays européens n'accueillent pas les réfugiés qui arrivent dans leur pays. Bruxelles hausse le ton et va prendre des sanctions.

FRANCE 2

Trois pays sont dans le viseur de Bruxelles qui les accuse de ne pas respecter les règles européennes sur l'accueil des réfugiés alors qu'ils devraient appliquer le système de répartition voté par Bruxelles. La Pologne, la République tchèque et la Hongrie. Ce dernier pays a mis en place une double barrière presque infranchissable le long de la frontière avec la Serbie. Ceux qui arrivent à la franchir sont placés en détention.

Une procédure d'infraction lancée

La Hongrie devrait accueillir 1294 réfugiés, la République Tchèque 2978 et la Pologne 9287. La commission a donc décidé de lancer une procédure d'infraction contre ces états membres. "Nous devons être justes envers les autres pays qui eux respectent quelles règles", explique Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé de la migration. L’Europe envisage de réduire drastiquement les dotations de ces trois pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de la Commission européenne, à Bruxelles.
Le siège de la Commission européenne, à Bruxelles. (MaxPPP)