Pays-Bas : des migrants sous haute protection

Depuis bientôt deux mois, une famille arménienne est réfugiée dans un temple protestant à La Haye (Pays-Bas). Des fidèles se relaient jour et nuit pour empêcher leur expulsion du pays.

FRANCE 2

Les chants résonnent 24h sur 24 et sept jours sur sept dans un temple de La Haye (Pays-Bas) pour protéger trois jeunes arméniens et leurs parents. Arrivés dans le pays il y a neuf ans, ils sont aujourd'hui menacés d'expulsion. Or, la police néerlandaise ne peut pas intervenir dans un lieu de culte pendant une cérémonie. 500 pasteurs de tout le pays se relaient pour assurer en permanence l'office. Les fidèles eux aussi se sont mobilisés et se succèdent jour et nuit. "Nous sommes venus avec 17 personnes", raconte une femme. 

Une demande d'asile soutenue par tout le pays

De son côté, la famille arménienne est installée à l'étage de l'église et n'en sort plus pour éviter l'interpellation. L'histoire a ému une grande partie du royaume qui presse le ministère de l'Immigration d'accorder exceptionnellement un droit d'asile à cette famille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Depuis bientôt deux mois, une famille arménienne est réfugiée dans un temple protestant à La Haye (Pays-Bas). Des fidèles se relaient jour et nuit pour empêcher leur expulsion du pays.
Depuis bientôt deux mois, une famille arménienne est réfugiée dans un temple protestant à La Haye (Pays-Bas). Des fidèles se relaient jour et nuit pour empêcher leur expulsion du pays. (FRANCE 2)