"Ocean Viking" : le gouvernement souhaite expulser une quarantaine de rescapés non éligibles à une demande d'asile

Ces individus "seront reconduits dès que leur état de santé, pour certains d'entre eux, le permettra, dans leur territoire national", a déclaré Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des rescapés de l'"Ocean Viking" sont installés dans un camp d'attente, le 13 novembre 2022, sur la presqu'île de Giens (Var). (MAXPPP)

Une quarantaine des 234 rescapés du navire humanitaire Ocean Viking doivent être expulsés vers leur pays d'origine, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, mardi 15 novembre. "Sur ces 234 personnes, au moment où je vous parle, l'ensemble des démarches n'étant pas terminées, 44 ont été reconnues mineures, 60 peuvent demander l'asile, notamment des Syriens, des Soudanais, des Erythréens", a-t-il listé à l'Assemblée nationale.

D'après la Place Beauvau, "environ 40" migrants ont également vu leur demande d'asile être refusée. Selon Gérald Darmanin, ces personnes "seront évidemment reconduites dès que leur état de santé, pour certains d'entre eux, le permettra, dans leur territoire national""J'ai déjà pris contact avec mes homologues étrangers pour que ces reconduites à la frontière puissent se faire dans les temps les plus courts possibles", a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Intérieur a en outre remercié en outre les "onze pays" qui "acceptent de relocaliser" les "personnes qui peuvent demander l'asile". Et Gérald Darmanin de citer "l'Allemagne, la Bulgarie, la Finlande, la Croatie, l'Irlande, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, la Norvège, le Portugal et la Roumanie". "Cela prouve bien que la solution est européenne", a-t-il conclu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.